La suite de Babylon Babies

Entretien de l’agent de Maurice Dantec pour FLUCTUAT.NET par Benjamin Berton

La suite de Babylon Babies

“On parlait pas plus tard que la semaine dernière de la campagne de promotion qui se mettait en oeuvre autour du nouveau livre de Dantec (à paraître en janvier 2012). En dévoilant ce matin les deux premiers trailers de son roman, Maurice Dantec en a non seulement livré le titre, Satellite Sisters, mais aussi annoncé une autre surprise de taille : le livre, qu’on annonçait aux éditions Rivages, sera autoédité et diffusé en exclusivité sur une plateforme à venir. Les quelques indices liés à son contenu constituent quant à eux une formidable promesse pour ses lecteurs de la première heure et les autres : Satellite Sisters sera la suite de Babylon babies et une sorte de All Star Game, où l’auteur des Racines du mal fera intervenir l’ensemble de ses personnages majeurs. Pour mieux comprendre ce choix de l’auto-édition, et en attendant d’en savoir plus sur cette nouvelle aventure cosmique, on a posé quelques questions à David Kersan, agent de l’auteur et réalisateur des trailers drôlement séduisants de ce roman.” Interview express de Fluctuat.net par Benjamin Berton.

1. On connaît depuis aujourd’hui le titre du nouveau roman de Dantec qui sortira en 2012 : Satellite Sisters. La “suite” de Babylon Babies. Le roman est-il achevé ? Pouvez-vous nous livrer un indice (la première phrase?, mot ?), un élément mystère…. ?

Satellite Sisters, car les Babylon Babies, les jumelles Zorn, ont grandi vous savez… Je peux vous indiquer que le livre s’ouvre sur Hugo Cornelius Toorop réalisant le premier attentat orbital de l’Histoire. Tous les célèbres personnages de Dantec seront partie prenante de l’aventure, d’Alice Kristensen (La Sirène Rouge), à Darquandier, Joe-Jane, Marie Zorn et les jumelles Sara et Ieva, Toorop naturellement jusqu’au tueur mythique des Racines du Mal, Andreas Schaltzmann. J’en suis à ma seconde lecture, et à l’heure où j’écris ces lignes, Toorop prend un bain de soufre dans la jungle équatoriale.

2. Si vous aviez à définir le livre en quelques mots…

A l’opposé de son dernier roman qui n’était pas une vraie suite de Villa Vortex, Satellite Sisters est la vraie suite de Babylon Babies, la reprise de l’histoire, des personnages et de l’écriture pop qui le caractérise. C’est un roman d’anticipation à trente secondes.

3. Le trailer est livré quasiment un an avant la sortie du livre. Avez-vous travaillé directement avec Dantec sur la promotion du livre ? Pourquoi vous y prenez vous si longtemps à l’avance ?

Dès que je réalise un trailer, il est adressé à Maurice Dantec dans la foulée, mon travail est d’anticiper au maximum ses remarques sur le fil narratif mais son avis reste essentiel. Et comme je vais en diffuser un par mois jusqu’à la sortie, j’ai donc carte all access à Satellite Sisters qui jouira d’une nouvelle liberté promotionnelle. Concernant la précocité de diffusion des deux premiers trailers, nous estimons qu’une année n’est pas de trop pour que son public, vaste et hétérogène, intègre l’idée que désormais ses livres, romans et futurs journaux se vendront exclusivement depuis son futur site officiel que je lancerai tout début 2012, en collaboration avec une agence de développeurs américains.

4.  Le livre sort en auto-édition. J’en étais resté au “deal” avec Rivages. Que s’est-il passé ? J’imagine que c’est un choix plus qu’une obligation ?

Lorsque nous avons établi une sorte d’accord verbal, fin 2009, rien n’était finalisé contractuellement. Maurice Dantec avait rencontré un haut cadre de la Maison à Montréal, nous avions parlé d’un projet de roman, en décembre de la même année, il en a commencé l’écriture mais quelques semaines plus tard, il a pris la décision de ne plus continuer ce roman et de tout réinitialiser en se basant sur son véritable désir : écrire la suite de Babylon Babies et par-dessus tout, maintenir, voire accroître l’espace de liberté acquis depuis son départ des éditions Albin Michel. Dès que cela fut clairement décidé, nous avons immédiatement pensé à reprendre une idée qui nous avait traversé l’esprit après son départ de chez Albin et l’information que de nombreux libraires boycottaient son œuvre, refusait des mises en place digne de son rang en nous inspirant de ce que faisaient des groupes rock comme NIN, Prince, Crystal Method, Radiohead, ou Stephen King qui est le premier écrivain à s’être autoédité via son site internet, soit l’application directe du “digital do it yourself”. Il y a deux mois, Maurice Dantec a renoncé à plusieurs propositions de contrat pour Satellite Sisters, et je viens d’en décliner une nouvelle, reçue cet après-midi d’une major de l’édition. Sa notoriété lui permet aujourd’hui de s’autoéditer et cette nouvelle liberté n’a aucun prix, sans compter qu’elle lui permettra de diffuser également son travail musical. Je vais désormais me consacrer à la fabrication de sa future plateforme de vente qui sera disponible via mauricedantec.com. Le paiement en ligne, sécurisé, sera assuré par Amazon.fr ou Paypal, au choix, les livraisons à domiciles impactées sur des délais express, une hotline disponible dès la sortie du livre, et une dizaine de points de vente existeront Paris intra-muros ainsi que dans quelques grandes villes de Province et d’Europe francophone. Précisons enfin que seul le livre au format papier sera disponible, aucune version digitale, ni poche ne sera envisagée. Une tournée promotionnelle en France est programmée (télévision, radio, presse papier) ainsi qu’une tournée de dédicaces en janvier/février 2012 dans plusieurs villes, énumérées en fin du trailer 02 de Satellite Sisters. Une nouvelle ère s’ouvre pour les artistes.